le bonheur c'est quand vos actes
sont en accord avec vos paroles
La clé du succès : croire en ses capacités
Le monde déteste le changement c'est pourtant la seule chose qui lui a permis de progresser
On peut aussi bâtir quelque chose de beau
avec les pierres qui entravent le chemin
Goethe
Il n'y a que deux conduites avec la vie
ou on la rêve ou on l'accomplit
René Char
Si tu traverses l'enfer ne t'arrête pas
Winston Churchill
la vie offre toujours deux pentes
on grimpe ou on se laisse glisser
Deux amis de toujours

tunel numeriqueCommuniquer, que ce soit entre un ordinateur et votre smartphone, ou que ce soit entre vous et la personne à qui vous parlez consiste donc en une émission de signes.

De quels signes ici parlons-nous ?


Suite de notre article "communiquer, un parcours d'obstacle"


(4) Flux de signes


Bien sûr, quand nous parlons "message", nous pensons tout de suite aux mots qui vont composer ce message. Ils sont évidemment importants, pourtant vous pouvez constater par exemple avec le "langage des signes" que les mots ne sont pas obligatoires pour faire passer un message.


Comme on peut le voir dans mon article précédent, on distingue 3 types de signes :


- les mots qui forment le langage


- la prosodie : étude de la forme et de la substance des éléments phoniques ... [Ainsi, les recherches sur l'accent et sur l'intonation ; l'étude du rythme, du débit et des pauses dans la parole.] (Larousse)


- le non verbal : manifestations du corps (plus ou moins discrètes ou ostentatoires) : attitudes corporelles, regards, sourire, clin d'œil, hochement ou signe de tête ou de la main, haussement d'épaule, tremblement, contraction, rougeur, larmes, pleurs ou rires, hoquets, gestes emblématiques (ayant une signification particulière dans une culture), etc. (wikipedia)


On a coutume de dire que le langage seul compte pour 7% dans le compréhension du message, la prosodie pour 38% et le non verbal pour 55%. même si ces chiffres sont critiqués, ils montrent néanmoins l'importance du non verbal.


Lors de cette étape où le passage du message élaboré puis transmis par la sphère périphérique de l'émetteur est envoyé vers la sphère périphérique du récepteur, les sources d'obstacles à une bonne communication sont, vous l'aurez compris très nombreuses. Nous en reparlerons.

(5) Réception


Le message, sous toutes ses formes est capté par le récepteur au niveau de sa sphère périphérique, c'est à dire tous ses organes des sens. Langage et prosodie par l'ouïe, le non verbal par la vue, bien sûr, mais aussi parfois par le toucher. Certaines personnes ont parfois besoin d'accompagner leur message, à certains moments forts, par des petites tapes, sur la main, le bras, voir l'épaule de celui qui l'écoute.

(6) Transfert par voie nerveuse vers la sphère centrale

(7) Décodage


L'étape de décodage est l'étape primordiale de la communication. Elle fera l'objet du prochain article.

Copyright : AMAXA - 2015 Tous droits réservés
Consulting - Coaching professionnel
Aquitaine - Landes - Dax

Réalisation du site : GIXIA
Agence de communication

Mentions légales  l  Déontologie  l  Administration

Suivez moi ...

icone facebookicone googleplusiconelinkedinicones viadeoicone twiter