La clé du succès : croire en ses capacités
Si tu traverses l'enfer ne t'arrête pas
Winston Churchill
Il n'y a que deux conduites avec la vie
ou on la rêve ou on l'accomplit
René Char
le bonheur c'est quand vos actes
sont en accord avec vos paroles
la vie offre toujours deux pentes
on grimpe ou on se laisse glisser
Deux amis de toujours
Le monde déteste le changement c'est pourtant la seule chose qui lui a permis de progresser
On peut aussi bâtir quelque chose de beau
avec les pierres qui entravent le chemin
Goethe

C'est bon, cette fois-ci, ça va changer !!

Chaque début d'un nouveau cycle : nouvelle année, nouveau départ, etc. nous incite à prendre de bonnes résolutions : vous revenez de vacances, vous avez pu vous reposer, décompresser, pratiquer ces activités qui vous manquaient : sport, randonnées, soirée en famille, avec des amis, etc. Et plein d'entrain, vous prenez la résolution de continuer dès votre retour. Vous n'êtes pas tout seul : "faire du sport", par exemple, est la résolution prioritaire pour les Français en 2013 (sondage Ipsos rendu public lundi 31 décembre).

Combien de temps dure cette bonne résolution ? Elle reste à l'état de projet ? 10 jours, 3 semaines ? Plus ?

Car comme le disait Alexandre Dumas Fils "Les résolutions sont comme des anguilles, on les prend aisément. Le diable est de les tenir !" Qu'est-ce qui fait qu'il soit si difficile de tenir ses résolutions ? Pourquoi certains y arrivent et d'autres pas ? Quelles sont celles qui durent et celles qui ne durent pas ? Comment faire pour enfin "tenir" ?

Cet article se propose de vous apporter un début de réponse et surtout de vous déculpabiliser : vous n'êtes pas seul à flancher !! et vous n'êtes pas un faible pour autant !

La motivation, base biologique

lien cognitif motivation

La motivation implique deux éléments majeurs :

  • Le besoin qui doit aller vers une satisfaction de ce besoin
  • Le désir, à un niveau plus analytique, qui va vers le plaisir.

cortex prefrontal2L'ensemble est très lié au système dopaminergique, (circuit de la récompense), dans l'émergence de la satisfaction et du plaisir. Le centre de la récompense comprend plusieurs structures neuronales, dont l'aire tegmentale ventrale, le pallidum ventral, le noyau accumbens, l'hypothalamus latéral, le septum et le cortex préfrontal.

Ce système cognitif met en jeu plusieurs neurotransmetteurs dont la dopamine qui joue un rôle central dans le renforcement positif mais aussi le GABA (acide gamma-aminobutyrique) qui régule l'anxiété.

L'espoir va lier, via des boucles neuronales, la motivation à la probabilité (à la certitude ou l'incertitude) d'aller vers la satisfaction et le plaisir.

L'incertitude conduit au soulagement lorsque l'espoir est satisfait, mais aussi vers la crainte, la déception et à un stade plus élevé vers le regret, le désespoir, la tristesse et la mélancolie si l'espoir est déçu.

Un des maitres mots de la motivation est donc la notion de plaisir, ce qui n'est pas vraiment une surprise, n'est-ce pas ?

Nous verrons la semaine prochaine que nous ne sommes pas apparemment égaux face à l'action de la dopamine et de ses propres régulateurs.

Lire la suite

Copyright : AMAXA - 2015 Tous droits réservés
Consulting - Coaching professionnel
Aquitaine - Landes - Dax

Réalisation du site : GIXIA
Agence de communication

Mentions légales  l  Déontologie  l  Administration

Suivez moi ...

icone facebookicone googleplusiconelinkedinicones viadeoicone twiter