La clé du succès : croire en ses capacités
On peut aussi bâtir quelque chose de beau
avec les pierres qui entravent le chemin
Goethe
Le monde déteste le changement c'est pourtant la seule chose qui lui a permis de progresser
la vie offre toujours deux pentes
on grimpe ou on se laisse glisser
Deux amis de toujours
le bonheur c'est quand vos actes
sont en accord avec vos paroles
Si tu traverses l'enfer ne t'arrête pas
Winston Churchill
Il n'y a que deux conduites avec la vie
ou on la rêve ou on l'accomplit
René Char

Comment tenir nos bonnes résolutions ?

footing matinalC'est la rentrée, pour les petits écoliers. Même nous adultes avons nos rentrées : nouvelles inscriptions ou reprises à des activités diverses, culturelles, sportives. Nous fourmillons d'idées. D'ailleurs, en juin nous nous sommes dit "à la rentrée, c'est promis, je ferais ça, ça et ça !!" Comme à chaque rentrée !! Et ensuite, combien de temps avant de voir l'envie et la volonté s'estomper puis s'arrêter ? Nous sommes tous pareils, ne vous culpabilisez pas.

Aussi je vais vous aider à tenir quelques unes de vos résolutions !

1. Être motivé

Inutile de se lancer dans de grandes ou mêmes petites résolutions, dans de grands ou petits changements sans être vraiment motivé.

Que faire :

- sur une échelle de 1 à 10 où se situe votre motivation ? en dessous de 7, posez-vous la question : "en ai-je vraiment l'envie, le désir ?"

(Un petit outil pour vous aider à la fin de l'article)

- cherchez ce que ça vous apportera : "quelle satisfaction, quel plaisir vais-je en retirer ?"

2. Bien formuler

Une bonne résolution, comme tout bon objectif doit être formulée de façon

  • positive : on ne dit pas "je ne veux plus manger une plaquette de chocolat d'un seul coup" mais "je vais manger un carré par jour"
  • précise : je vais faire une heure de marche nordique par ...
  • réaliste : ne dites pas "... par jour" si vous savez pertinemment que ce n'est pas possible au vu votre emploi du temps, de votre santé etc.

Réflechissez à ce que vous avez fait les années précédentes, ce qui avait fonctionné et ce qui avait échoué.

3. Rester motivé

L'apprentissage nécessite de l'entraînement : plus les circuits neuronaux seront développés, plus la nouvelle habitude, le nouveau comportement que vous désirez acquérir deviendra un automatisme. Plus le savoir sera facilement accessible. Certains parlent de 21 jours, mais c'est en réalité beaucoup plus difficile à préciser.

Que faire :

- utilisez des chemins neuronaux déjà créés en les modifiant petit à petit : l'information sera beaucoup plus vite accessible à votre mémoire. Ainsi changez vos habitudes petit à petit, donnez-vous de petits objectifs les uns après les autres. Exemple : si vous voulez perdre des kilos, inutile de changer et de régime alimentaire, et de façon de cuisiner, et de vous mettre à un nouveau sport, etc.

- planifiez des challenges atteignables : "à Noël j'aurais perdu 5 kilos", en mars 3 kg de plus et en juin j'aurais stabilisé mon poids"

Chaque changement demande des pensées conscientes les premiers temps, d'où une grande dépense d'énergie et donc de fatigue. La motivation risque de baisser d'autant plus rapidement !

- félicitez-vous de chaque petite réussite. Restez positif(ve). N'oubliez pas : il n'y a pas d'échec, il n'y a que des expériences.

4. faites vous accompagner !

Pour en savoir plus et comprendre comment nous fonctionnons, lire mes articles : http://www.amaxa-france.fr/blog/54-les-bonnes-resolutions

Le diagnostic d'Adéquation Personne-Activité créé par le professeur Sonja Lyubomirsky en 2008, intègre différentes recherches sur la motivation :

Le principe consiste à évaluer chaque activité selon les 5 dimensions de motivation suivantes :

  • facilité : je pourrais continuer à pratiquer cette activité/technique car elle me semble totalement naturelle et je pourrais m'y tenir facilement
  • plaisir : je pourrais continuer à pratiquer cette activité/technique car sa réalisation même me semble agréable. Je la trouve intéressante, amusante ou stimulante.
  • valeur : je pourrais continuer à pratiquer cette activité/technique car elle est en adéquation avec mes valeurs et mes idéaux. C'est quelque chose d'important pour moi (même si ce n'est pas forcément agréable)
  • culpabilité : je pourrais continuer à pratiquer cette activité/technique car je me sentirais coupable, gêné ou stressé si je ne l'utilisais pas.
  • obligation : je pourrais continuer à pratiquer cette activité/technique car cela ferait plaisir à quelqu'un et/ou la situation dans laquelle je me trouve m'y oblige.

On attribue une note de 1 à 7 à chacune des dimensions (1 pas du tout, 4 relativement, 7 beaucoup) et on réalise l'équation qui donne le score d'adéquation de l'activité pour nous.

Motivation = (facilité + plaisir + valeur) - (culpabilité + obligation)

En privilégiant les activités aux scores élevés, nous maximisons les chance de rester motivé et d'atteindre par conséquent, les objectifs que nous nous fixons. (et donc la performance).(d'après "les compétences émotionnelles" sous la direction de Moïra Mikolajczak, collection Psychosup chez Dunod)

Copyright : AMAXA - 2015 Tous droits réservés
Consulting - Coaching professionnel
Aquitaine - Landes - Dax

Réalisation du site : GIXIA
Agence de communication

Mentions légales  l  Déontologie  l  Administration

Suivez moi ...

icone facebookicone googleplusiconelinkedinicones viadeoicone twiter